Publié le 5 janvier 2015
Matthieu Ledermann

« 2015 : le début d’une nouvelle phase du développement de l’e-santé en région »

Un nouveau site internet, une nouvelle adresse web ! 2015 démarre sous le signe du changement chez Alsace e-santé et marque le début d’une nouvelle phase du développement de l’e-santé dans notre région. 

2015 sera l’année du démarrage opérationnel de plusieurs services majeurs et structurants d’e-santé, concrétisant le partenariat étroit du GCS avec l'Agence régionale de santé d'Alsace. Professionnels de santé, vous consulterez bientôt les premières images médicales partagées sur Simral. Grâce à Albiom, vous accèderez aussi directement dans le DMP aux premiers résultats structurés de biologie médicale produits par les laboratoires pilotes privés ou hospitaliers. Le particulier n’est pas oublié : ViaTrajectoire EHPAD, site internet d’inscription en maison de retraite, s’ouvre au grand public en Alsace. Une première en  France!

En 2015, explorons de nouvelles pistes. Parmi celles-ci, la télémédecine s’impose comme un axe de développement majeur des services d’e-santé. Après l’expérimentation de la télémédecine en EHPAD, Alsace e-santé introduira la télémédecine à la maison. Notre objectif : contribuer au maintien à domicile notamment des personnes âgées ou atteintes d’affections chroniques. En parallèle, un nouvel usage est déjà en préparation : le télé-AVC destiné à améliorer la prise en charge en urgence des patients suspectés d’accident vasculaire cérébral.   

Pourquoi travailler seul à l’échelle de notre région ? Construisons plutôt  ensemble ! En 2015, priorité est donnée à la mutualisation des projets et à la coopération interrégionale. Alsace e-santé s’associe à Télésanté Lorraine pour proposer aux professionnels de santé alsaciens un Répertoire opérationnel des ressources Alsace –Lorraine. ViaTrajectoire Handicap sera le fruit d’un travail entre plusieurs régions. De même pour le Système d’information de coordination des acteurs médico-sociaux intervenant au domicile.

2015, c’est enfin la promesse d’un groupement de coopération sanitaire encore plus à l’écoute de ses membres. La démarche régionale de sécurité des systèmes d’information, initiée en 2014, n’est que la première pierre d’un catalogue de services qui leur sera destiné. Un accompagnement visant à favoriser la modernisation de notre système de santé. Au service de tous les professionnels de santé, de tous les patients, de tous les citoyens.