Publié le 11 mars 2014
Marie Fontanel, ARS Alsace

Marie Fontanel, directrice générale adjointe de l'ARS Alsace

Après la mise en place d’un logiciel d’aide à l’orientation des patients en service de soins et de réadaptation (SSR), l’ARS pilote le déploiement de sa version adaptée à l’admission en Ehpad. Celle-ci, réalisée en étroite collaboration avec les conseils généraux d’Alsace, est mise en œuvre par Alsace e-santé.

L'ARS Alsace s'investit beaucoup dans ce projet de système d'orientation des personnes âgées. Quel en est l'enjeu pour l'Alsace ?

Le déploiement des systèmes d’information dans le secteur médico-social est un véritable enjeu pour favoriser la coordination des professionnels, nombreux, qui interviennent auprès des personnes fragilisées par la dépendance ou un handicap. L’objectif de Trajectoire EHPAD est de rapprocher la demande d’admission de l’offre disponible dans les établissements. Il rendra de nombreux services aux usagers et aux professionnels : en contribuant à rendre plus fluide l’orientation en EHPAD et donc le parcours de la personne âgée ; en améliorant la connaissance des places disponibles, sans avoir à multiplier les appels aux établissements notamment quand on cherche un hébergement temporaire en urgence ; en évitant aux personnes âgées ou leurs familles de déposer plusieurs fois le même dossier d’admission dans chaque établissement…

Ce projet est mené main dans la main avec les conseils généraux d'Alsace, chefs de file la coordination gérontologique. Comment s'articulent concrètement des deux cultures ?

L’objectif est de parachever l’informatisation de l’ensemble des services de production de soins dans les établissements de santé et de déployer progressivement une offre de services répondant aux besoins des établissements médico-sociaux : dans le cadre du projet « émergence », plusieurs pistes prioritaires d’action ont pu être identifiées, notamment le déploiement d’une bureautique de santé DMP-compatible, l’accès à des applications de télémédecine et la mise en oeuvre d’outils d’orientation des personnes prises en charge mettant en regard le besoin et l’offre disponible. 

Prendre appui sur l’infrastructure de télécommunications en région Alsace

Bien que la région soit une des mieux desservies en réseaux sans fil, en haut débit et en très haut débit, il s’agit de s’assurer que chaque projet aura à disposition les infrastructures dont il a besoin, en particulier avec le dédoublement des moyens d’accès aux services à haute criticité. 

Mettre les systèmes d’information en santé au service de l’information du public et de la formation des professionnels

Le partenariat avec les conseils généraux est essentiel pour la réalisation de ce projet. Dans le cadre du projet régional de santé 2012-2016, l’Agence régionale de santé a effectué un choix volontariste d’accompagner le déploiement des systèmes d’information dans le secteur médico-social. Cette stratégie a été proposée aux conseils généraux qui ont immédiatement adhéré à cet objectif. 

D'après vous, quels sont les atouts d'Alsace e-santé pour mener à bien ce projet ?

L’antériorité de la région dans le déploiement de Trajectoire SSR dans le secteur hospitalier est l’atout principal pour la réalisation du projet. L’expérience acquise et la connaissance de terrain des gériatres de l’équipe Trajectoire offrent un capital confiance et expertise qui devrait jouer en faveur du déploiement de Trajectoire EHPAD dans la région.

De plus, dès la création de l’ARS Alsace, le choix a été fait d’élargir le champ de compétences d’Alsace e-santé au secteur médico-social. Par sa participation au programme Emergence fin 2011, le groupement de coopération sanitaire a donc réalisé un état des lieux des systèmes d’information dans le secteur et a acquis à cette occasion une connaissance des acteurs qui lui permet aujourd’hui d’avoir une légitimité réelle dans ce registre nouveau.

A propos de…

L’ARS d’Alsace a été créée le 1er avril 2010. Chargée du pilotage régional du système de santé, elle réunit des compétences issues des services de l’état et de l’assurance maladie en matière de veille et sécurité sanitaire, protection et promotion de la santé, et organisation des soins dans les secteurs hospitalier, ambulatoire et médico-social.