Publié le 22 avril 2015

Grâce à la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, des expérimentations notamment en Alsace vont pouvoir être conduites afin de permettre aux patients souffrant de plaies chroniques et/ou complexes de bénéficier d’une expertise spécifique par la voie de la télémédecine.

Des téléconsultations réalisées dans 9 régions françaises

Concrètement, vont pouvoir bénéficier de ces expérimentations les patients souffrant par exemple d’escarres, d’ulcères de la jambe ou de plaies du pied diabétique, résidant ou pris en charge par un professionnel de santé exerçant dans 9 régions : Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Martinique, Pays-de-la-Loire et Picardie.

Ces patients pourront bénéficier soit d’une téléconsultation effectuée depuis une structure médico-sociale ou une structure d’exercice coordonné (maison ou centre de santé) connectée à une structure distante disposant d’une ressource médicale experte, soit de l’avis d’un spécialiste rendu à l’issue d’une télé-expertise. Celle-ci permet en effet à un médecin non expert en plaies de solliciter l’avis d’un confrère distant en raison de sa formation ou de ses compétences particulières.

Sur les 9 régions pilotes, ce sont plusieurs centaines d’actes attendus dès 2015.

Faciliter l'accès à l'offre de soins des usagers dans des délais raisonnables, mais pas uniquement...

Objectif des expérimentations : en premier lieu, faciliter l’accès à l’offre de soins dans des délais raisonnables, mais aussi réduire les déplacements du patient et pallier d’éventuels renoncements aux soins, améliorer l’organisation des soins – et donc la qualité de la prise en charge – dans les territoires concernés, sans oublier d’objectiver l’impact de la télémédecine sur les dépenses de l’assurance maladie.

Vers une généralisation du dispositif de télémédecine

Un cahier des charges, élaboré avec les professionnels et les sociétés savantes concernés, sera publié dans les prochains jours et consultable sur le site internet du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. Il précisera les conditions dans lesquelles les téléconsultations et les télé-expertises pourront être réalisées.

Des modalités d’évaluation des expérimentations ont été mises en place afin d’appuyer la décision des pouvoirs publics en vue d’une généralisation éventuelle du dispositif.

 

Source : sante.gouv.fr


Thématiques abordées : télémédecine, téléconsultation