Publié le 7 novembre 2017
EST67

Le projet EST 67 a pour objectif premier de développer l’usage de la Messagerie Sécurisée de Santé et du DMP, en transmettant de façon dématérialisée les principaux échanges entre les établissements de santé, les laboratoires et les médecins de ville. 

Le second objectif de ce projet est d’assurer l’intégration des documents transmis par la Messagerie Sécurisée de Santé directement dans le dossier du patient au sein du Logiciel de Gestion de Cabinet (LGC).

Ce programme régional porte sur les deux volets que sont la transmission :

  • des comptes rendus de résultats de biologie médicale par les laboratoires de ville 
  • et des lettres de liaison depuis les établissements de santé sur le territoire du Bas-Rhin

La biologie médicale occupe une place importante dans le système de santé, et la lettre de liaison est un élément essentiel pour assurer la continuité de la prise en charge du patient dès sa sortie de l’hôpital. En agissant sur ces 2 leviers, le partage des informations entre les professionnels de santé est optimisé et la prise en charge des patients est améliorée et sécurisée. 

Pour permettre aux établissements de santé de transmettre de façon dématérialisée la lettre de liaison, et aux laboratoires d’envoyer le compte-rendu de biologie, conformément à un référentiel d’interopérabilité, Alsace e-santé assure le pilotage entre les différents correspondants des établissements, des laboratoires et des éditeurs de solutions informatiques. Alsace e-santé coordonne les actions et réalise le suivi avec les partenaires dans la mise en œuvre opérationnelle du projet.

Acteurs

Les établissements participants à la phase pilote de ce projet sont : les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, la clinique Rhéna, le Groupe Hospitalier Saint-Vincent, le Centre Intercommunal de la Lauter de Wissembourg, le Centre Hospitalier Sainte Catherine de Saverne, l’Etablissement Public de Santé Alsace Nord  ainsi que le Centre Hospitalier de Haguenau.

Les acteurs partenaires pour le volet « Biologie » sont l’ensemble des laboratoires des groupes suivants : Bio67, Analyséo-Biogroup, Biolia/Biolix et ABO Labo.

La CPAM 67, avec l’URPS-ML Grand Est accompagneront les médecins de ville volontaires ainsi que les maisons de santé pluridisciplinaires pour leur permettre d’accéder et d’intégrer au sein de leurs outils, les informations médicales transmises par les établissements et les laboratoires.

Après une phase expérimentale qui devrait se terminer à la fin de l’été 2018, le dispositif sera généralisé sur l’ensemble du territoire Grand Est.

EST67