Publié le 19 juillet 2017

De l’expérimentation au projet 

Après une année d’expérimentation sur le secteur de Colmar et de Mulhouse, l’outil de coordination interprofessionnelle SICODOM a su démontrer son intérêt et sa pertinence dans la prise en charge des personnes âgées ou en perte d’autonomie à domicile.

Sur toute l’année 2016, ce sont près de 350 utilisateurs, professionnels du secteur médical, social, et médico-social du territoire qui se sont coordonnés ensemble grâce à cet outil, améliorant ainsi la prise en charge et le quotidien de plus de 150 patients.

Fort de cette expérience, SICODOM se poursuit donc en 2017, non plus sous la forme d’une expérimentation, mais en devenant un réel projet territorial, co-dirigé par l’ARS Grand-Est, le Conseil Départemental du Haut-Rhin et Alsace e-santé.

Origines

Après une année d’expérimentation et d’un travail de longue haleine menés au préalable entre les acteurs du domicile : SSIAD1, SAAD2, MAIA3, HAD4, URMLA5, URPS6 Pharmaciens, URPS Infirmiers libéraux, le projet SICODOM passe en phase de déploiement sur tout le territoire du Haut-Rhin..

Son but est de contribuer à améliorer la coordination de tous les acteurs du territoire : médecins, pharmaciens, SSIAD, auxiliaires de vie, gestionnaires de cas MAIA, assistantes sociales, etc, favorisant ainsi le décloisonnement entre la médecine de ville et l’hôpital, mais aussi entre le sanitaire, le médico-social et le social.

Après un appel d’offre lancé en fin d’année 2016, c’est finalement l’éditeur Ki-Lab et sa solution Globule qui ont été retenus pour poursuivre le projet SICODOM .

Un outil en faveur de la coordination des acteurs du domicile

SICODOM poursuit de nombreux objectifs : 

  • Créer un lien et améliorer la communication entre des professionnels du domicile, qui interviennent pour un même usager/patient, parfois sans se rencontrer ;
  • Améliorer la lisibilité du parcours et des antécédents de la personne âgée à domicile ;
  • Permettre une plus grande réactivité dans la prise en charge des patients et des usagers, notamment grâce à la gestion d’alertes ;
  • Prévenir autant que possible les hospitalisations qui sont source de stress pour la personne âgée et son entourage ;
  • Améliorer la qualité de vie et le confort du patient/usager ;
  • Ou encore soulager les aidants naturels.

Cet outil devrait, en outre, permettre à terme de faire disparaître l’ensemble des documents papiers destinés à la liaison entre les différents acteurs au domicile, et qui persistent à ce jour au chevet du patient.

Un outil sécurisé et accessible en mobilité

Les informations, stockées et sécurisées par un hébergeur de données de santé (HDS) agréé, sont accessibles par niveaux de confidentialité et soigneusement organisées et structurées. Elles s’enrichissent dynamiquement grâce à l’interaction des professionnels qui l’alimentent.

La solution SICODOM est également accessible en mobilité, sur smartphone ou tablette, permettant une réactivité en temps réel des professionnels depuis le domicile de la personne âgée.

SICODOM, comment ça marche ? 

 

 

SICODOM en 3 étapes  

 


[1] SSIAD : Service de Soins Infirmiers A Domicile
[2] SAAD : Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile
[3] MAIA : Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie
[4] HAD : Hospitalisation A Domicile
[5] URMLA : Union Régionale des Médecins Libéraux d’Alsace
[6] URPS : Union Régionale des Professionnels de Santé