Pulsy

Alerte: fermeture prochaine du site Alsace e-santé le 1er juillet 2019!

Rendez-vous désormais sur www.pulsy.fr pour accéder à l'ensemble de vos services e-santé.
En cas de besoin, n'hésitez pas à contacter le support Pulsy par téléphone au 03 83 97 13 70 ou par mail support@pulsy.fr

X Pulsy

Bonjour et merci
pour votre fidélité.

Nos services continuent et vous pouvez les retrouver dès à présent sur notre nouveau site www.pulsy.fr

A bientôt!

Voir le nouveau site Rester sur le site

  Publié le 5 avril 2018
Béatrice LORRAIN

Béatrice LORRAIN, Pilote MAIA de la Région Mulhousienne et Chef de service MAIA au Conseil départemental du Haut-Rhin, partage avec nous son enthousiasme concernant son expérience avec SICODOM.

Notre mission est de travailler à l’intégration des soins et des services d’aide en faveur des personnes âgées dépendantes sur un territoire. Nous travaillons avec l’ensemble des acteurs de l’accompagnement de nos ainés afin de mettre en commun des moyens d’actions ainsi que des outils efficaces et facilitant la coordination. En tant que MAIA, c’est tout naturellement que nous nous sommes impliqués dans le projet SICODOM.

Comment le projet SICODOM est-il né ?

Le manque de communication et de coordination  entre les acteurs agissant auprès des personnes âgées dépendantes, peut entrainer des situations incohérentes et inadaptées à l’accompagnement de nos ainés. Conscients de ces dysfonctionnements possibles, nous avons dès 2010, travaillé avec de nombreuses structures du territoire (MAIA , SAAD , SSIAD … ) à l’élaboration d’un « Cahier d’échanges du domicile ». Il s’agissait de mettre à disposition des professionnels, un outil commun permettant à chaque intervenant, de transmettre les informations essentielles pour permettre la cohérence et la continuité du parcours d’une personne âgée dépendante. En 2013, l’Agence Régionale de Santé Alsace a initié une réflexion sur le parcours de soins des personnes âgées. Auditionnés à ce sujet, nous avons mis en évidence l’importance de dématérialiser ce « Cahier d’échanges du domicile » afin de permettre une plus grande réactivité dans la prise en charge des patients et des usagers. En 2014, le projet SICODOM est né ! Nous avons travaillé dès le départ avec Alsace e-santé et l’ARS qui a nommé un chargé de mission, Dr Tryniszewski pour porter ce pilotage. Le GCS a été un interlocuteur permanent pour la prise en compte de nos besoins, et faire le lien vers l’éditeur afin que nous puissions disposer d’un outil fonctionnel. Mais Alsace e-santé va plus loin, en nous accompagnant (assistance méthodologique, suivi de projet, conduite du changement) lors de la phase de déploiement de SICODOM sur le reste du territoire. Nous sommes complémentaires et apportons chacun notre pierre à l’édifice ! 

Selon vous, quels sont les apports de Sicodom sur le terrain ?

Dans le Haut-Rhin, plus de 660 intervenants se servent de SICODOM, dont 380 professionnels libéraux. Plus de 400 personnes âgées dépendantes sont prises en charge grâce à ce dispositif. Aujourd’hui, l’ensemble des gestionnaires de cas des MAIA haut-rhinoises – soit 19 personnes, utilisent SICODOM. C’est un outil qui est totalement intégré à leur pratique. Celui-ci permet à chaque intervenant de réagir de façon plus efficiente, de développer la collaboration et ainsi offrir un service de qualité aux patients. C’est un fil de discussion dont les professionnels du domicile se servent pour partager le quotidien de la personne âgée et les difficultés rencontrées (refus de se laver, de dormir dans le nouveau lit médicalisé, de s’alimenter…). SICODOM a l’avantage de faire disparaitre l’accumulation de documents papiers destinés à la liaison entre les différents intervenants du domicile, et surtout d’éviter la déperdition d’informations.

Sur le terrain, nous avons observé une meilleure réactivité des acteurs du domicile, notamment lors de situations problématiques. L’information est partagée en temps réel ! Les professionnels gagnent un temps précieux dans leur pratique (pas de déplacement inutile en cas d’hospitalisation, communication centralisée, intervention à bon escient…)

Par ailleurs, SICODOM apporte une meilleure connaissance du rôle de chacun des professionnels qui agissent auprès des personnes âgées. Aujourd’hui, le travail des acteurs du médico-social n’est pas suffisamment reconnu et valorisé. Par l’intermédiaire de SICODOM, les professionnels de santé découvrent en détail les missions de ceux-ci et prennent conscience de l’ampleur de leur travail. C’est grâce à ce travail de chaînons, facilité par SICODOM, que nos ainés peuvent rester à domicile !

Quels sont les enjeux pour un outil tel que SICODOM dans les prochaines années ?

Aujourd’hui lorsqu’une personne âgée quitte son domicile pour un court séjour en EHPAD ou à l’hôpital, les acteurs du domicile n’en sont pas toujours informés. Dans le sud du département, une expérimentation a eu lieu dans le but d’ouvrir l’accès de SICODOM aux hébergements temporaires en EHPAD, afin qu’ils disposent des informations essentielles à la prise en charge de nos aînés. De même, par l’intermédiaire d’une alerte, les intervenants sont automatiquement prévenus du retour au domicile de la personne âgée. Ceux-ci bénéficient alors, des dernières mises à jour transmises par les EHPAD et peuvent ainsi prendre le relais de manière optimale. Convaincu par le rôle fédérateur de l’outil pour un meilleur accompagnement de la personne âgée dépendante, nous souhaitons rassembler l’ensemble des acteurs des services d’aide et de soins c’est-à-dire les professionnels du secteur libéral, médecins, infirmiers, kinés, les accueils de jour… et bien sûr les hôpitaux. Une réflexion est en cours pour développer un accès aux familles, nous permettant de communiquer avec celles-ci.

SICODOM est un outil au service de la dynamique de vie des patients. Aujourd’hui, l’outil doit s’étendre à d’autres publics ! Nous pourrions espérer que toute personne nécessitant une prise en charge à domicile, puisse bénéficier de SICOCOM pour faciliter la coordination entre tous les acteurs agissant autour de lui.